UN NOUVEL ARTICLE ? SOYEZ AVERTIS PAR MAIL !

mardi 13 janvier 2015

Numéricage et Facebooking

          Hier un internaute visiblement pas très malin,  vivant dans un quartier populaire de Strasbourg, comparaissait en correctionnelle pour apologie par voie électronique d'un crime en relation avec une action terroriste. Il avait publié sur sa page Facebook le 07/01, jour de l'attentat contre Charlie Hebdo, un photomontage circulant sur les réseaux sociaux exprimant une indéniable réjouissance au sujet des événements tragiques survenus à Paris le matin même. Dès le lendemain, il était interpellé par la BAC et incarcéré. Jugé en comparution immédiate le 12/01, il plaidait la mauvaise blague et eu égard au climat ne favorisant pas la sérénité des débats, l'affaire fut renvoyée au 27/01. D'ici là, il aura le temps de réfléchir à sa ligne de défense et surtout à apprendre la modération...
 
           Alors qu'en la tournant en dérision il participait à la marche républicaine à Paris le 11/01, un millionnaire insolvable se prenant pour un humoriste publiait sur sa page Facebook un post où il associait Charlie et le preneur d'otages de la Porte de Vincennes, déclenchant immédiatement une vague d'indignation sur la toile et des prises de positions se voulant sans équivoques. Le millionnaire insolvable est-il en détention préventive dans l'attente d'un jugement en comparution immédiate ?
 
          L'un vaut il mieux que l'autre ? On peut penser que non ! L'un compte t'il plus que l'autre ? On peut croire que oui ! Dans son roman intitulé Maktub, Paolo Coelho dit "Quand un arbre n'a pas de fruits, ses branches se dressent arrogantes et hautaines. De même, l'imbécile se croit toujours meilleur que son prochain.". L'imbécile qui relaie la haine ne vaut pas plus cher que l'imbécile qui l'attise. Cependant il leur est réservé des traitements différents selon leurs positions sociales respectives. N'y aurait il pas là aussi un peu de ménage à faire, pour ne pas dire d'élagage ?
 
          Des arbres ne portant pas de fruits et dont les branches stériles se dressaient arrogantes et hautaines il y en eut légions lors de cette semaine tragique. Plus de 3 700 ont été signalées sur la toile ; elles constituent assurément la seule partie visible de l'arbre de la haine dont le système radiculaire va bien plus loin et bien plus profond qu'on l'imagine. Des jugements ont été prononcés à l'encontre de certains de ces imbéciles, mais le millionnaire insolvable n'est inquiété que fort civilement en faisant pour l'instant l'objet d'une enquête pour apologie du terrorisme et il ne dort pas en prison, lui...
 
          L'apologie d'aucun crime n'est admissible et même quand ils s'agit d'évoquer des faits de guerres dites de libération, la retenue s'impose car l'usage de la violence est toujours une défaite pour l'humanité. Ceux qui attisent la haine sont encore plus responsables que ceux dont elle enflamme les esprits aux horizons limités, ainsi le milliardaire insolvable se prenant pour un humoriste fait-il aussi partie du problème que nous avons à régler...
 
Jn-Mc
 
 

Source Illustration :
- humourenpj. net

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire