UN NOUVEL ARTICLE ? SOYEZ AVERTIS PAR MAIL !

lundi 5 janvier 2015

Herzlichen Glückwunsch Herr Ramelow !

        Il y a tout juste un mois, le 05/12/2014, les résultats des élections régionales du 14/09/2014 aboutissaient dans le Land de Thuringe , par une coalition associant Die Grünen (5,7% des voix c.a.d 12 sièges), le SPD (12,6% des voix c.a.d 12 sièges) et Die Linke (28,2% des voix c.a.d 28 sièges), à l'accession de  Bodo Ramelow au siège de Ministerpräsident. Une victoire historique mettant fin à 24 ans de règne de la CDU dans un Land de l'ex-RDA. Une élection qui ne fit pas plaisir à tout le monde, dont le Bundespräsident Joachim Gauck, appelant à la rescousse les mauvais souvenirs d'une époque où tout n'était pas que mauvais mais qu'il convient aujourd'hui de dépeindre comme l'enfer du communisme à contrario du paradis du capitalisme. On voit bien que Herr Gauck n'est pas contraint à un Ein Euro Job  et que sa (plus) jeune compagne Daniela n'a pas à choisir entre élever des enfants ou poursuivre une carrière professionnelle !  
 
     Ancien commerçant, ancien syndicaliste, ancien membre du PDS, membre de Die Linke depuis le début, le désormais Ministerpräsident Bodo Ramelow est considéré par certains comme le dernier avatar de la république des pasteurs.  Dans son discours d'investiture, il a repris la devise de Johannes Rau (Bundespräsident de 1999 à 2004) "Réconcilier plutôt que diviser." précisant, "C'est à cette aune que l'on devra [...] me juger". Issu de l'ex-RFA, il s'est installé en Thuringe en 1990 et est entré au parlement local en 1999 sous l'étiquette PDS, Die Linke n'existant pas encore. Son programme, fruit de la négociation avec ses alliés, se veut proche des préoccupations de chacun : emplois publics subventionnés permettant de vivre sans l'aide sociale, embauche annuelle de 500 enseignants, gratuité de la première année de crèche, autosuffisance énergétique sur la base des renouvelables. Le paysage politique allemand changeant avec la coalition menée par le Linke Bodo Ramelow en Thuringe depuis 2014 et celle conduite par le Grün Winfried Kretschmann dans le Bade Wurtemberg depuis 2011, il n'est pas exclu d'arriver à terme à la fin le l'imposture du modèle allemand ! Souhaitons à ces changements d'Outre-Rhin une destinée différente du nuage radioactif de Tchernobyl bloqué à la frontière en 1986, mais que démontrant la possibilité d'une voie non-autéritaire et anti-libéraliste, ils irradient aussi notre pays où l'Exécutif a pris le parti d'être un exécutant de l'internationale de la finance...
 
Jn-Mc

 
 
Source Illustration :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire