UN NOUVEL ARTICLE ? SOYEZ AVERTIS PAR MAIL !

mardi 1 avril 2014

De l'(in)utilité du vote (f)utile...

     A toutes celles et ceux qui lors des élections présidentielles de 2012 ont décidé de "voter utile" le 22/04/2012 par peur d'un nouveau 21/04 et à qui la presse met dès à présent en tête la crainte d'un nouveau 21/04 en vue des élections européennes 2014, j'ai envie de dire : "A continuer à vous laisser prendre des vessies pour des lanternes, vous allez devenir les lampistes qui feront les premiers les frais des temps d'obscurantisme à venir..."

     Le résultat des municipales 2014 sanctionne clairement la politique de François Hollande et de Jean-Marc Ayrault. Comme l'affirmait non sans humour Serge Jaeggy sur les réseaux sociaux  : "Lorsque la Gauche fait une politique de Droite c'est normal que les gens veulent l'original plutôt que la copie." ! Depuis le 06/05/2012 François Hollande et Jean-Marc Ayrault ont, sous couvert de socialisme, mené une politique de plus en plus social-libéraliste. On peut toujours se dire qu'avec un second quinquennat de Nicolas Sarkozy ça aurait été encore plus rapide et encore plus violent, mais François Hollande a cependant été élu avec 51,64% des voix sur la base d'un programme de gauche  même s'il n'avait pas l'envergure de celui du Front de Gauche !  
 
     Maintenant, François Hollande arrivé en tête avec 39,2% des voix lors du premier tour des primaires socialistes de 2011 nomme Premier Ministre celui qui avait alors recueilli 5,6% des suffrages. Etonnant et encore plus étonnant quand Martine Aubry était passée de 30,4% au premier tour à 43,4% au second. Pas étonnant du tout quand les propositions de Front de Gauche qui avaient recueilli 11,10% des voix lors du premier tour des présidentielles 2012 restent lettre morte...  Décidément, l'adversaire de François Hollande n'est pas la finance ! Voilà ce qui arrive quand la vox populi est analysée par des prétendus et autoproclamés spécialistes alors que les chiffres parleraient d'eux-mêmes si on les laissait s'exprimer dans le cadre d'une 6ème République ! Le présidentialisme de la 5ème République aboutit aujourd'hui à l'arrivée à Matignon d'un ex-ministre de l'intérieur qu'une part importante du "peuple de gauche"  n'aurait pas souhaité voir candidat à l'Elysée en 2012 ! Le ministre de l'intérieur étant aussi chargé des cultes, j'aimerais rappeler à Manuel Valls ce qu'affirmait avec clairvoyance Yeshayahou Leibowitz : "Nous ne naissons ni dans le judaïsme, ni dans le christianisme, ni dans l'islam, nous naissons dans l'humanité.". Alors, monsieur l'ex-ministre de l'intérieur désormais premier ministre, à quand l'Humain d'abord ?
 
Jn-Mc
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire