UN NOUVEL ARTICLE ? SOYEZ AVERTIS PAR MAIL !

dimanche 1 décembre 2013

Quæ tristis est misericordina !



     Annoncée avec fracas par les médias, après le Prozac pilule du bonheur étasunienne commercialisée en France dès 1989, nous avons depuis deux semaines la Miséricordina, pilule de la résignation vaticane commercialisée partout via internet. Mes bien chers frères, mes bien chères sœurs, reprenez avec moi tous en cœur : "Ne vous indignez pas, ne vous révoltez pas : priez...".
 
     Affligeant ! Nous sommes en plein obscurantisme et donc à des années lumière de la spiritualité de l'esprit de résistance et du christianisme social, alors ne parlons même pas de théologie de la libération ! D'ici peu nous aurons aussi les flacons d'eau de Lourdes à envoyer aux déshérités du Sahel. "Si les choses, l'argent, la mondanité deviennent le centre de la vie, ils nous possèdent et nous perdons notre identité d'êtres humains." disait le pape François en Septembre dernier dans un discours à la Sarkozy jouant le syndicaliste. Et bien passons aux actes et il ne suffit pas de mettre de l'ordre que dans les comptes du Vatican. Il importe avant tout de dénoncer et de démonter les contes colportés par les institutions religieuses de tous poils enfumant ainsi joyeusement la conscience politique et citoyenne des peuples ! 
 
Jn-Mc 
 


Source Illustration :
http://vincino.net/wp-content/uploads/2013/11/misericordina-1.jpg et http://vincino.net/2013/11/17/stregoni/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire