UN NOUVEL ARTICLE ? SOYEZ AVERTIS PAR MAIL !

dimanche 29 décembre 2013

M'enfin, Taizé-vous... nom de Zeus !

     Du 28/12/2013 au 01/01/2014, l'Alsace et le Pays de Bade accueillent la 36ème Rencontre  Européenne de Taizé. Un rassemblement fraternel de jeunes filles et jeunes gens enthousiastes qu'il faut tout de même appeler pèlerinage car les organisateurs eux-mêmes ne s'en cachent pas.  Les médias régionaux s'en font l'écho depuis plusieurs semaines tant sur les ondes que sur le papier et nos élus, Philippe Richert en tête, se félicitent de la tenue de cette assemblée dans notre si belle et si concordataire région. Et puis, si on peut au passage contribuer à tirer  l'Ukraine vers la très capitalistico-ultralibérale Europe et donc le très étasunien projet de GMT, ne boudons surtout pas notre plaisir !
 
     Ainsi soi(en)t-il(s), serait-on tenté d'ironiser, mais blague à part, si la valeur humaine de cette rencontre se voulant d'abord religieuse ne peut être mise en doute, la question de son organisation et de son financement reste néanmoins à soulever. Bien sûr, un effort énorme a été demandé à des bénévoles : 1.500 encadrants pour  une vague de 18.000 pèlerins arrivés le 26/12  à Strasbourg, 200 lieux d'accueils dont principalement des familles alsaciennes et badoises, tout cela pour arriver au final à un rassemblement de 30.000 participants, c'est un boulot forçant au respect, que l'on croit au ciel ou que l'on n'y croit pas.
 
     Il n'en demeure pas moins que la Région a mis la main à la poche en finançant avec l'argent du contribuable l'utilisation des TER nécessaires au bon déroulement de cette rencontre. Alors, au risque d'être accusé d'hérésie par la Très Sainte Inquisition, pour que la main gauche n'ignore pas ce que fait la main droite rappelons que ce rassemblement bénéficie d'une subvention de la région représentant 111,6 mois de RSA Socle c'est à dire le financement de 9 allocataires durant une année. Et on ne parle pas de tout ce qui a certainement été mis à disposition gracieusement par les pouvoirs publics.
 
     Bien sûr, le RSA ce n'est pas la région qui le finance mais le département. Ca on ne risque pas de l'oublier, mais les impôts c'est les contribuables qui les payent, que l'argent soit reversé au Conseil Général ou au Conseil Régional ! Bien sûr, on finance aussi le Racing et 700.000€ en 2012 c'est 1419,9 mois de RSA Socle soit 118 allocataires durant une année. Ce qui en des temps de crise du capitalisme et d'austérité imposée aux états par la troïka infernale ne se trouve pas sous le sabot d'un cheval...
 
     Mais que demande le peuple ? Panem et circences ! Enfin, pour le pain il faudra repasser. Par contre pour le cirque, c'est tout vu ! Ite missa est et silence dans les rangs...
 
Jn-Mc
 
 
 
Source Illustration :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire