UN NOUVEL ARTICLE ? SOYEZ AVERTIS PAR MAIL !

dimanche 3 novembre 2013

Bonnets rouges vs drapeaux rouges ?


     A l'heure où les bonnets rouges font florès en Bretagne et dans la presse, il ne serait pas superflu de revenir à la version originale de ce mouvement remontant au 17ème siècle et de s'intéresser à ce que pensent nos amis du front de Gauche Finistérien. 
 
     Pour l'histoire, Louis XIV ayant déclaré la guerre aux Provinces-Unies en 1772, les armées françaises se retrouvent envasées suite à l'inondation volontaire des polders par les Hollandais. La guerre s'enlise et, mieux encore, la flotte des Provinces Unies  menace les côtes françaises, dont la Bretagne. Province à l'époque plus vaste que l'actuelle région. De nouveaux impôts sont alors levés pour financer la guerre et c'est la révolte. Le bonnet rouge, alors porté dans la région de Carhaix (actuel Finistère) devient le symbole de cette lutte contre le pouvoir central. 

     338 ans plus tard, les bonnets rouges ont fait leur réapparition lors d'un rassemblement violent devant le portique écotaxe de Pont-de-Buis (Finstère) le 26/10/2013 et depuis la manifestation de Quimper du 02/11/2013, tout le monde en parle. Entre 15 et 30.000 manifestants à Quimper, plus de 3.000 à Carhaix le même jour. Deux localités, deux combats, deux symboles. Pour le comprendre, je vous invite à visiter les blogs de nos amis et camarades du Finistère :



     Pour savoir ce qu'est l'écotaxe, fiscalité mal taillée (dite verte) inventée par les bleus et que les roses-verts ont voulu appliquer, veuillez consulter l'article de Martine Orange, publié dans Médiapart, repris par Le Chiffon Rouge Morlaix intitulé Le roman noir de l'écotaxe ainsi que la publication de la Section PCF du Pays de Quimper.

     Symbole dans les années 1970 de la lutte du peuple breton pour son émancipation, le bonnet rouge avait été mis à l'honneur en 1975 par le PCF, organisateur d'une fête à Carhaix commémorant le tricentenaire de la révolte ; d'où le choix de cette localité pour organiser la manifestation dans l'esprit de L'humain d'abord, alors qu'à Quimper c'était plutôt La manif pour tous comme le rapporte Valerian P dans Rue 89.

     Une fois de plus, si la désespérance de certains doit être entendue, il importe de ne pas se tromper de colère. Il importe de ne pas se laisser récupérer, téléguider, entuber par les forces réactionnaires de notre pays, elles même à la botte de l'internationale de la finance. Plutôt que les bonnets rouges, symboles dévoyés, rassemblons-nous sous les drapeaux rouges !

Jn-Mc


 
 
Le drapeau rouge
 
Les révoltés du Moyen-Âge
L’ont arboré sur maints beffrois.
Emblème éclatant du courage,
Toujours il fit pâlir les rois. 
 
Refrain 
Le voilà !, Le voilà ! Regardez !
Il flotte et fièrement il bouge,
Ses longs plis au combat préparés,
Osez, osez le défier !
Notre superbe drapeau rouge !
Rouge du sang de l’ouvrier ! (bis)
Il apparut dans le désordre
Parmi les cadavres épars,
Contre nous, le parti de l'Ordre
Le brandissait au Champ de Mars

Puis planté sur les barricades,
Par le peuple de février
Il devint pour les camarades,
Le drapeau du peuple ouvrier.
 
Quand la deuxième République
Condamna ses fils à la faim,
Il fut de la lutte tragique,
Le drapeau rouge de juin !
 
Sous la Commune il flotte encore
À la tête des bataillons
Et chaque barricade arbore
Ses longs plis taillés en haillons !
 
Variante : 
Sous la Commune il flotte encore
À la tête des bataillons
L’infâme drapeau tricolore
En fit de glorieux haillons !
 
Noble étendard du prolétaire,
Des opprimés sois l’éclaireur.
À tous les peuples de la terre
Porte la paix et le bonheur !
 
Les braves marins de Russie,
Contre le tsarisme en fureur,
Ont fait flotter jusqu’en Asie
Notre drapeau libérateur !
 
Un jour sa flamme triomphale
Luira sur un monde meilleur,
Déjà l’Internationale
Acclame sa rouge couleur



 
Sources Illustrations :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire